Ce type de traitement nécessite une très bonne expertise et un plan rigoureux. Voici les 7 étapes du traitement pour la pose d’un implant dentaire.

etape pose implant dentaire

L’analyse initiale

Un scanner ou une radio panoramique est tout d’abord effectué. Cet examen permet de déterminer d’une manière rigoureuse si la pose de l’implant est faisable et si c’est la meilleure solution pour vous.
Le chirurgien-dentiste ou le spécialiste vous proposera également un questionnaire sur votre état de santé général, les médicaments que vous prenez, si vous fumez et vous ferez éventuellement des analyses de sang.

 

Le plan de traitement

Un plan de traitement complet vous est fourni, c’est la seconde étape. Outre le pronostic et le prix, il peut éventuellement inclure:

  • Le soin d’une ou plusieurs dents, car la bouche doit être saine avant de poser l’implant.
  • Une greffe osseuse
  • Une augmentation des sinus
  • La durée du traitement
  • L’anesthésie qui sera utilisée
  • La pose d’une dent provisoire

 

La phase chirurgicale en implantologie dentaire

La pose est réalisée au bloc ou dans une pièce dédiée à cette fonction du cabinet dentaire. C’est l’étape principale de la pose de l’implant.

Elle se fait le plus souvent sous anesthésie locale. Dans le cas de traitement plus complexe une sédation plus profonde par voie intraveineuse, voire une anesthésie générale pourra être proposée.
Le dentiste pose la racine artificielle qui a le plus souvent la forme d’une vis droite ou conique dans l’os alvéolaire. Pour cela, il effectue une incision dans votre mâchoire, sous la gencive et aménage dans l’os un logement pour l’implant en métal (titane), en titane, en zircone ou en polymère (résine).
La guérison prend ensuite quelques mois.
A cette étape, le dentiste peut offrir au patient une prothèse provisoire pour améliorer le coté esthetique et offrir un meilleur confort.

 

La phase d’ostéo-intégration

Après deux à six mois, le praticien vérifie si l’implant s’est bien intégré dans la mâchoire. L’ostéo-intégration permet à l’os de se reconstruire et de fixer à l’implant dentaire de manière solide et durable.

Prochaine étape implant dentaire, la mise en place du tenon

Après quelques mois de cicatrisation ou à la fin de la période d’ostéo-intégration, une seconde opération consiste à fixer à l’implant un « tenon » ou pivot qui servira de pilier pour maintenir la prothèse dentaire.
Pour éviter les douleurs, le dentiste utilisera à cette étape un anesthésique local.

 

La phase prothétique: pose de la couronne, de la prothèse ou du bridge

Quand l’implant est solidement ancré, c’est l’étape prothétique avec prise d’empreinte et essayage de la prothèse définitive; la couronne, le bridge ou l’appareil amovible.

La couronne, la dent à pivot ou un autre type de prothèse prend la place de la dent.
Le dentiste la pose sans douleur ni anesthésie locale sur le tenon de l’implant.

L’essayage de la nouvelle dent sur le pilier peut nécessiter plusieurs séances d’ajustement, l’objectif est d’avoir une occlusion parfaite entre les dents supérieures, les dents maxillaires et les dents inférieures, les mandibulaires.

 

Le suivi

Quelques jours après la pose, le denturologiste s’assure du confort du patient et peut effectuer des ajustements. Il vérifiera également que la guérison se déroule bien.

 

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez consulter cette vidéo sur la pose d’un implant dentaire en pratique: